Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 23:55

La première fois que l’on s’est croisé.

Dans la foule, tu ne m’as même pas remarqué.
Le soleil cuivrait tes longs cheveux.

Bel homme de mes vingt ans.

 

Du regard je t’ai suivi.

Dans la rue, tu étais le plus beau.

Je ne voyais que toi

Mais tu ne t’es jamais retourné.

 

REFRAIN

 

"Je ne t’oublierai pas, tu m’as trop fait rêver.

Je ne t’oublierai pas, je t’ai tellement aimer."

 

Ton visage a pénétré pour toujours dans ma mémoire.

Si seulement je pouvais te revoir.

Te parler un moment et te dire quelques mots.

Moi qui ne te connais même pas.

 

Je t’ai volé un sourire en passant

Et depuis toute ma vie en est transformée.

Le désarroi m’assaillit lorsque je pense à toi,

Ravissant inconnu que le destin a mis sur mon chemin.

 

REFRAIN

 

Tous les jours, je te cherche parmi les gens.

Ton doux visage me redonne un peu de chaleur

Car dans mon cœur il neige sens cesse

Et je reste là à attendre ton passage.

 

Les yeux rivés sur le cadran de ma montre,

En espérant pour une fois un signe de toi.

Et je m’imagine enfin à tes côtés.

La vie sans toi me semble impossible.

 

REFRAIN

 

Mais tu passes en emmenant mes illusions,

Et tous mes espoirs s’effacent au détour de cette rue,

En emportant mon bel inconnu.

 

Musique

Repost 0
Published by laurent-debain.over-blog.com - dans Chansons
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 23:34

Lorsque le destin nous joue de mauvais tours

Que l'on cherche en vain le grand amour

Sans espérer le trouver un jour prochain

Si bien que mon cœur s'emplit de chagrin.

 

Le bonheur est une belle chimère,

Un doux rêve si éphémère.

C'est comme une jeune fille au détour d'une rue

A qui on aurait volé sa précieuse vertu.

 

REFRAIN

 

"Désespoir, désespoir, tu as détruit mes illusions.

Je ne crois plus en de folles passions.

Désespoir, désespoir, je me meurs sans raison

Et je n'ai plus aucune émotion."

 

Ma vie est une grande faille.

Je viens de perdre mon travail

Et je ne sais pas s'il en existe qui m'aille

Mais je ne veux plus continuer cette bataille.

 

Je suis lasse d'attendre cette lumière

Qui me guidera pour sortir de cette galère.

Ma vie est comme plongée dans la nuit.

Je n'ai plus d'espoir et je m'ennuie.

 

REFRAIN

 

Car personne ne me montre d'affection

Et j'ai souvent d'horribles frissons.

Mon existence est dépourvue d'inspiration.

Je souhaiterai vraiment avoir de nouvelles relations.

 

Je voudrai enfin sentir un peu de chaleur

Qui me réchaufferait totalement l'intérieur.

Aurai-je toujours ce poids sur la poitrine,

Cette douleur si forte qui me lancine.

 

Comment faire pour retrouver la joie.

Pouvoir oublier ce profond désarroi.

Goûter aux plaisirs d'être deux

et apprécier de nouveaux jeux.

 

REFRAIN

 

"Désespoir, désespoir, tu as détruit mes illusions.

Je ne crois plus en de folles passions.

Désespoir, désespoir, je me meurs sans raison

Et je n'ai plus aucune émotion."

 

Musique

Repost 0
Published by laurent-debain.over-blog.com - dans Chansons
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 20:03

Quand vient le soir

Et que l'on a plus d'espoir,

On repense à ces belles histoires,

A nos amis qui sont partis.

 

La passion des jours heureux,

Cest comme un petit vieux

Qui rêverait d'un bel avenir

Et se souviendrait de ses anciens désirs.

 

REFRAIN

 

"A deux pas d'ici,

J'ai rencontré la vie.

Moi qui n'avais plus aucune envie.

Je ne croyais pas vraiment au paradis."

 

Chercher au fond de soi de la joie.

Trouver un jour enfin sa voix.

Espérer qu'il n'y ait plus de guerre

Et que le monde oublie cette misère.

 

Alors les gens vivraient en harmonie.

Les oiseaux chanteraient dans les prairies.

Remarquer par hasard une jeune fille

Et fonder avec elle une famille.

 

REFRAIN

 

Mais

 

Voir dans celle que l'on aime le bonheur éternel.

Lui dire qu'elle sera toujours la plus belle.

Pleurer de plaisir au dessus d'un berceau

Si bien que l'on s'imagine porter par les flots.

 

Comme transporter vers un pays nouveau

Qui serait un véritable eldorado

Et replonger dans la réalité du quotidien,

D'une existence nous ramenant à notre destin.

 

Même si mon chemin se faisait sans ennui,

Je ne me sentais pas totalement épanoui,

Car il me manquait juste cette éclaircie

Qui embellirait ma vie.

 

REFRAIN

 

"A deux pas d'ici,

j'ai rencontré la vie.

Moi qui n'avais plus aucune envie.

Je ne croyais pas vraiment au paradis."

 

Musique

Repost 0
Published by laurent-debain.over-blog.com - dans Chansons
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 19:54

C’était un matin d’été, le soleil était gris.

J’avais décidé pour tuer l’ennui,

D’aller flâner dans la campagne encore endormie

Lorsqu’au détour d'un chemin je la vis,

 

Belle et grande à la fois.

J’ai vite su qu’elle était faite pour moi.

Elle fut rapidement de moi très éprise

Mais notre vie amoureuse était compromise.

 

REFRAIN

 

"Je ne comprends pas pourquoi

Le destin s’acharne contre moi.

C’est comme dans mon cœur un déchirement.

Une vie qui s’écroule soudainement." 

 

Depuis que tu es parti au paradis,

Je pleure sans cesse ma douce amie

Car de toi, je n’ai plus que des souvenirs

Qui ne combleront jamais mon avenir.

 

Un petit air d’accordéon me rappelle

Les dimanches au bord de l’eau,

Où nous nous promenions tous les deux.

Nous étions si bien ensemble.

 

Alors

 

REFRAIN

 

Et je reste anéanti par ta disparition.

Plus jamais je ne pourrai revivre ces émotions.

Dans tes yeux se dégageait tant de passion

Que le bonheur avait empli toute notre maison.

 

Comment oublierai-je celle qui a bercé mes illusions

Et même l’été, la chaleur me donne des frissons

Car revoir ton visage meurtri par cette maladie si cruelle

Me plonge à tous jamais dans une tristesse éternelle.

 

REFRAIN

 

"Je ne comprends pas pourquoi

Le destin s’acharne contre moi.

C’est comme dans mon cœur un déchirement.

Une vie qui s’écroule soudainement."  

 

Et je n’ai plus sur cette terre d’espoir

Si ce n’est un jour là haut te retrouver.

 

Musique

Repost 0
Published by laurent-debain.over-blog.com - dans Chansons
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 19:46

Un matin au bord de l'eau,

La lumière du jour, resplendissait dans les roseaux

Quand tu es apparu tel un ange.

On aurait dit un tableau de Michel Ange.

 

Nos regards se sont croisés furtivement.

J'ai senti en moi un grand changement.

Dans tes yeux scintillaient le bonheur

Et moi j'étais hypnotisé par ta splendeur.

 

REFRAIN

 

"T'aimer c'est mourir d'amour.

T'aimer c'est revoir les beaux jours,

Lorsque la vie nous joue de mauvais tours."

 

C'est comme une chaleur au fond du corps

Qui vous saisit et vous dévore.

Pleurer dans tes bras de joie

Sans pouvoir comprendre pourquoi.

 

Je ne peux pas imaginer sans toi l'avenir

Car tu es pour moi mon seul plaisir

Et ton visage m'inspire énormément de désir

Mais c'est le coeur serré que je te vois partir.

 

REFRAIN

 

Quand tu n'es pas là le soir

Je sombre dans un profond désespoir.

Comment faire pour oublier un instant ta présence.

Je rêve tout le temps de mon unique romance.

 

Mon affection est chaque fois plus intense.

Je te voulais avec tellement d'insistance

Que maintenant rien ne pourra nous séparer

Et j'espère très longtemps être à tes côtés.

 

REFRAIN

 

"T'aimer c'est mourir d'amour.

T'aimer c'est revoir les beaux jours,

Lorsque la vie nous joue de mauvais tours. "

 

Je n'ai plus du tout de chagrin.

Depuis que tu as été mis sur mon chemin.

Avec toi, je suis beaucoup mieux

car tu as su me rendre heureux.

  

REFRAIN

 

"T'aimer c'est mourir d'amour.

T'aimer c'est revoir les beaux jours,

Lorsque la vie nous joue de mauvais tours."

 

Musique 

Repost 0
Published by laurent-debain.over-blog.com - dans Chansons
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 13:22

Musique : Pierrich Philippe Parole : Laurent Debain

 

Je découvre la vie

Et aussi toutes ces envies.

Je n’ai que 16 ans

Mais mes journées se passent en chantant.

 

Je suis qu’une petite, une petite lolita

Avec un coeur qui bat au rythme de mes pas.

Je ne pense qu’à faire la fête.

Je ne me prends pas la tête.

 

REFRAIN

 

"Devenir une grande, fini l’enfance.

Se laisser bercer par l’adolescence.

Emporter par l’insouciance d’une romance

Pour découvrir des moments intenses."

 

La passion, les plaisirs, le désir

Qui m’entraîne vers un nouvel avenir.

L’inconnu qui m’enchaîne.

Vivre mes premières peines.

 

Je rêve de doux sentiments

En attendant mon prince charmant.

J’aimerai jouer au jeu de l’amour,

Faire comme les grands chaque jour.

 

REFRAIN

 

L’amour avec moi c’est gratuit,

Je n’ai pas d’interdit.

Je suis une femme en devenir,

Une fille aux multiples désirs.

 

Les câlins, les caresses cela m’intéressent.

Sensation de tendresse,

M’enivrer jusqu’à l’allégresse

Sur de belles promesses.

 

REFRAIN

 

La passion, les plaisirs, le désir

Qui m’entraîne vers un nouvel avenir.

L’inconnu qui m’enchaîne.

Vivre mes premières peines.

 

Devenir, devenir une grande,

Une vraie femme.

Repost 0
Published by laurent-debain.over-blog.com - dans Chansons
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 12:07

CHANSONS

 

   

C'est en 2001 que Laurent Debain débute l'écriture de chansons qui allait rapidement se transformer en un projet musical de plus grande envergure. Il reprend une très vieille chanson et il l'adapte à sa passion pour le net. "La complainte de l'internaute" était née. Très rapidement, il enchaîne les textes. Il s'inspire principalement de sa vie. Son univers : les chansons d'amour souvent tristes et mélancoliques.  Après avoir écrit plusieurs chansons, il décide d'organiser un casting sur le net. Après plusieurs essais avec diverses chanteuses amateurs ou semi-professionnelles, il développe le projet musical autour de la chanteuse Carolina.  

 

Ne connaissant rien à la musique, il collabore avec le compositeur Perrick Philippe. Naîtront plusieurs chansons dont deux seront interprétées par Carolina et diffusées entre 2004 et 2008 sur les ondes des radios de la Vienne (86). Il se lance aussi dans la recherche de choristes, de danseuses, de musiciens mais aussi de partenaires : chorégraphe, producteur, maison de disques. Il s'emploiera à faire connaître la chanteuse. Envoi de maquettes aux radios, maison de disques, producteurs, mais aussi à un concours "L'entrée des Artistes".  En 2006, il tente avec une jeune chanteuse de 17 ans et le compositeur Perrick Philippe de présenter la chanson Devenir une grande à la sélection française de l'Eurovision.

  

De 2001 à 2007, Laurent Debain a écrit 135 chansons. Aujourd'hui, il a délaissé l'écriture de chansons pour celle de livres. Un projet de comédie musicale est à l'étude. 

 

CAROLINA SES CHANSONS EN EXCLUSIVITE

 

Puisque c'est fini      Carolina/Pierrick Philippe/Laurent Debain          4,19 mn  

Toi                            Carolina/Pierrick Philippe/Laurent Debain             3,53 mn 

 

QUELQUES TEXTES DE CHANSONS               QUELQUES MUSIQUES DE PIERRICK PHILIPPE 

Désespoir                                                        Désespoir                        5,14 mn   

La vie                                                               La vie                              4,34 mn

Le bonheur perdu                                            Le bonheur perdu           4,36 mn 

Mon inconnue                                                  Mon inconnue                  4,04 mn        

T'aimer                                                            T'aimer                            5,24 mn

Un an après 

   

   

 

Vous êtes chanteuse, compositeur, mélodiste, producteur n'hésitez pas à contacter Laurent Debain directement sur le site ou par mail delaurentraph@yahoo.fr afin de relancer le projet ou développer celui de la comédie musicale. 

Repost 0
Published by laurent-debain.over-blog.com - dans Chansons
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 00:27

Souffrir à force de trop aimer.

Souffrir d’un manque d’amour.

Emporte la passion, il ne reste que la désillusion

Pour bercer ma océan d’affection.

 

Mon bateau prend l’eau,

Je voudrai me noyer

Dans tes yeux émerveillés

Et dans tes bras sentir la chaleur de ta peau.

 

REFRAIN

 

"Un an après, les chansons se succèdent

Qui parlent de celle que j’ai aimée,

De celle que j’ai tant espérée.

Sur le papier, les mots se baladent"

 

Pour exprimer ma volonté de la retrouver.

Espoirs envolés d’une vie passée.

Si je pouvais lui dire merci,

Lui dire, j’ai envie de toi ma jolie.

 

Un an après, j’ai chanté pour oublier.

Mes douleurs dans mon cœur ne se sont pas effacées.

Les souvenirs me torturent la mémoire

Pour sombrer au plus profond de mon désespoir.

 

REFRAIN

 

Comme le temps qui glisse lentement

Ruinant mes derniers sentiments.

Où es-tu maintenant

Toi qui es toujours si présente.

 

Un an après, je ne supporte plus ton absence.

Un simple mot pour briser le silence.

Je ne sais plus où te chercher,

Toi que je voulais pour l’éternité.

 

REFRAIN

 

Mais mon cœur souffre toujours autant,

un an après.

Repost 0
Published by laurent-debain.over-blog.com - dans Chansons
commenter cet article

Présentation

Blog : laurent-debain.over-blog.com

 

Laurent 5 

 

A propos de l'auteur : C'est après des études de comptable et d'informaticien qu'il s'est découvert une passion pour le domaine artistique, consacrant son temps à l'écriture ainsi qu'à la photographie. Il a aussi été acteur de complément dans plusieurs films.

 

Les Editions Libre Choix : A l'origine, elles auraient du s'appeler les Editions DL. Les Editions Libre Choix ne sont pas une maison d'édition mais la marque de fabrique de l'auteur, un pseudonyme en quelque sorte.

Livres

Recueils de nouvelles :

Nouvelles d'une vie 

Triste réalité 

Livre de poche :

La balade d'un poilu

Livre de photographies :

Dessins photographiques

Livres en cours d'écriture :  

Nouvelles : Entre espoir et désespoir

Roman : titre à déterminer

Livre de poche : Le mystère du dolmen               

 

Projets

Un roman historique sur un fait réel

Un livre numérique sur support DVD

Un recueil de textes illustrés (chansons)

Un roman photographique

 

Laurent Debain, c'est aussi :